Beñat Achiary Trio Larrosa Salbaiak / Arat Kilo avec Mamani Keïta & Mike Ladd / Danyèl Waro
Samedi 10 août - 20h
© Errobiko / © Mike Ladd / © Adam Oleksiak

Beñat Achiary Trio Larrosa Salbaiak / Arat Kilo avec Mamani Keïta & Mike Ladd / Danyèl Waro

Acheter en ligne : 20€ Tarif sur place : 25€
Inclassable - Ethiojazz - Maloya Gran Kour - École Franco-chinoise (Saint-Paul)

Beñat Achiary - Trio Larrosa Salbaiak

Beñat Achiary est une voix. Mille voix, plutôt. Et, d'une façon générale, ce qu'il fait ne ressemble à rien. On le connaît au Japon, en Allemagne, un peu partout dans le monde plus qu'en son pays. Beñat Achiary au chant, Michel Queuille au piano, Julen Achiary à la batterie et au chant forment le trio Larrosa Salbaiak, "Les Roses Sauvages", en français. Ils viennent du Pays Basque.... Ils chantent les poètes contemporains du Pays Basque mais se frottent aussi aux chants emblématiques des Afro-américains, aux poèmes d’Aimé Césaire ou de Federico Garcia Lorca, parfois aux côtés de griots, de slameurs, de danseurs. Entre ivresse et transe, ils arpentent des territoires en fauves contrebandiers, et traversent les frontières pour assouvir leur quête poétique, arpenteurs affamés d'espaces à inventer.

Arat Kilo avec Mamani Keïta & Mike Ladd

Machine à groove, l’éthiojazz d’Arat Kilo est la rencontre de musiciens parisiens avec cette fascinante musique éthiopienne née à Addis-Abeba dans les années 60, lorsque les orchestres électriques élaboraient, dans une quasi clandestinité́, une musique métisse, envoutante et moite, mélangeant le jazz et la soul aux mélodies traditionnelles. Le groupe s’est aujourd’hui enrichi de deux voix, deux artistes, deux histoires : Mamani Keïta, la diva malienne, mêle son chant fascinant aux rimes gutturales du rappeur américain Mike Ladd. Un alliage étonnant, chauffé à blanc par des cuivres bien trempés et une section rythmique musclée. Ils ont mis le feu dans tous les festivals où ils sont passés…

Mamani Keïta, voix ; Mike Ladd, voix ; Michaël Havard, saxophones baryton et alto droit, flûtes ; Aristide Gonçalves, trompette, clavier ; Fabien Girard, guitare ; Samuel Hirsch, basse ; Gérald Bonnegrace, percussions ; Florent Berteau, batterie.

Danyèl Waro

On ne présente pas la plus grande voix du maloya d’aujourd’hui... Le chant occupe déjà une grande place dans sa musique, bien sûr, mais pour cette édition d’Opus Pocus dédiée à la voix, Danyèl va met ali en lèr. Nous sommes confiants, et impatients !

Danyèl Waro, chant, kayanm ; Stéphane  Gaze, kayanm, chœur ; Mickaël Talpot, rouler, chœur ; Bino Waro, sati, piker ; Loran Dalo, congas ; Gilles Lauret, triangle, chœur.