Cécile McLorin Salvant & Sullivan Fortner
Dimanche 18 août - 18h
© Mark Fitton

Cécile McLorin Salvant & Sullivan Fortner

Acheter en ligne : 30€ / 25€ Tarifs sur place : 35€ / 30€
Jazz Théâtre Luc Donat (Le Tampon)

En écoutant Cécile McLorin Salvant, on pense à Bessie Smith, Sarah Vaughan et Ella Fitzgerald, forcément. Puis on découvre une voix « qui contient des multitudes ».

La franco-américaine est la sensation de ces dernières années dans le monde du jazz vocal. "Elle a l'élégance, l'humour, la sensualité, la puissance, la virtuosité, le registre, l'intuition, la culture, l'intelligence, la profondeur et la grâce", en dit un certain Wynton Marsalis. On pourrait ajouter cette capacité rare à swinguer jusque sur les tempos les plus rapides.
Fille d'une mère française et d'un père haïtien, elle a grandi à Miami où elle a commencé le piano à 5 ans et le chant à 8. L'ironie veut que ce soit en France, où elle part étudier le droit et l’opéra, qu'elle découvre les racines du jazz et de la musique américaine.

Cécile McLorin Salvant est révélée au monde en 2010, quand elle reçoit le prestigieux prix Thelonious Monk d’un jury composé d'Al Jarreau, Dianne Reeves, Kurt Elling et Dee Dee Bridgewater... Huit ans plus tard, elle est récompensée d’un troisième Grammy Award « Best Jazz Vocal Album », pour l’enregistrement du duo qu’elle forme avec l'un des pianistes les plus en vue de la scène américaine, Sullivan Fortner, lauréat 2015 de l’American Pianists Award, qui a notamment accompagné Roy Hargrove de 2010 à 2017. C’est ce duo que nous accueillerons le 18 août dans Opus Pocus.

Le répertoire, très large, profond, pioché dans la tradition des duos piano/voix, s'étend des reprises de Richard Rodgers à Stevie Wonder en passant par des compositions personnelles. On laisse le mot de la fin à Wynton Marsalis : « Cécile McLorin ? On ne trouve une telle chanteuse qu'une seule fois sur une ou deux générations ».